supplément


supplément

supplément [ syplemɑ̃ ] n. m.
• 1361; supploiement 1313; lat. supplementum, de supplere suppléer
1Rare Ce qu'on fournit, ce qui est ajouté à (qqch.) pour compléter ( complément), rendre égal.
2(XVIe) Vx Ce qui supplée, remplace, joue le rôle de (en complétant). suppléer (II). « Bien que supplément obligé aux lois [...] , le duel est affreux » (Chateaubriand).
3Mod. Cour. Ce qui est ajouté à une chose déjà complète; addition extérieure (par oppos. à complément). surplus; fam. rab, rabiot. Ajouter un supplément de cent mille francs à une somme. fam. rallonge. Un supplément de travail. surcroît. Supplément d'information. « vos papiers que nous sommes obligés de retenir pour un supplément d'enquête » (Blondin) .
4(1627) Ce qui est ajouté (à un livre, à une publication), d'abord pour suppléer ce qui manquait, et par ext. pour toute autre raison. addenda, appendice. Supplément illustré à une revue. Le supplément littéraire, économique d'un journal. Supplément d'un dictionnaire.
5(1765) Géom. Ce qu'il faut ajouter à un angle pour obtenir un angle plat.
6(1777) Dans un tarif (transports, théâtre, etc.), Somme payée en plus pour obtenir un bien ou un service supplémentaire, pour passer à une classe supérieure, etc.; titre (billet, ticket) qui atteste le paiement d'un tel supplément. Payer un supplément. Train, T. G. V. à supplément. Supplément pour excédent de bagages. Supplément au menu dans un restaurant.
7 ♦ EN SUPPLÉMENT : en plus, en sus (d'un nombre prescrit, fixé, indiqué; d'un prix; d'une quantité). Vin en supplément (au restaurant).
⊗ CONTR. Remise; réduction.

supplément nom masculin (latin supplementum) Ce qu'on ajoute à quelque chose déjà considéré comme complet : Un supplément de crédits. Somme payée en plus de ce qui était compris dans le prix initial : Ce plat est au menu, mais avec supplément. Ce qu'on ajoute à un livre, à une publication pour les compléter : Un dictionnaire en dix volumes et deux suppléments. Chemin de fer Taxe perçue en plus du prix du billet pour une prestation supplémentaire (supplément couchette, supplément voiture-lits, etc.), pour l'emprunt de certains trains rapides. Mathématiques Saillant supplémentaire d'un saillant donné. Angle d'une rotation supplémentaire de celui d'une autre. ● supplément (expressions) nom masculin (latin supplementum) En supplément, en plus, en sus de ce qui est normal, indiqué. Supplément de revenu familial, toute allocation ayant pour objet d'assurer aux familles un revenu minimal. ● supplément (synonymes) nom masculin (latin supplementum) Ce qu'on ajoute à quelque chose déjà considéré comme complet
Synonymes :
- complément
- rallonge (familier)
- surcroît
Somme payée en plus de ce qui était compris dans...
Contraires :
- réduction
Ce qu'on ajoute à un livre, à une publication pour...
Synonymes :

supplément
n. m.
d1./d Ce qui vient en plus, ce qui est ajouté. Un supplément d'argent de poche.
d2./d Dans les transports, au théâtre, au restaurant, etc., somme payée en plus pour obtenir un avantage spécial. Payer un supplément pour la réservation d'une place.
d3./d Ce qui est ajouté à une publication pour la compléter, la mettre à jour ou pour toute autre raison. Supplément à la première édition d'un ouvrage.
d4./d GEOM Supplément d'un angle, d'un dièdre, angle, dièdre qu'il faut lui ajouter pour obtenir 180 degrés.

⇒SUPPLÉMENT, subst. masc.
A. — 1. Vieilli. Ce qui supplée à une insuffisance, à un manque en s'ajoutant, en remplaçant. Faites, s'il vous plaît, bien examiner les épreuves (...). Lisez bien les ratures et les suppléments aux ratures (LAMART., Corresp., 1831, p. 201). Le duel (bien que supplément obligé aux lois qui ne connaissent pas des offenses faites à l'honneur) est affreux, surtout lorsqu'il détruit une vie pleine d'espérances (CHATEAUBR., Mém., t. 4, 1848, p. 538).
2. GÉOM. Supplément d'un angle. Angle qu'il faut ajouter à un autre pour que leur somme soit égale à un angle plat. Pour démontrer que deux angles sont égaux on pourra essayer de démontrer (...) qu'ils ont le même complément ou le même supplément (ROUX, MIELLOU, Géom., 1946, p. 255).
B. — Usuel
1. a) ) Un supplément de + subst. précisant l'obj. du procès. Ce qui vient s'ajouter à ce qui est considéré comme normal, complet ou suffisant dans les conditions habituelles. Synon. surcroît, surplus. Me Henri-Robert déposa des conclusions tendant à ce que l'affaire fût renvoyée à une autre session pour supplément d'instruction (G. LEROUX, Myst. ch. jaune, 1907, p. 149). [J']avais prévenu [le commandant de l'armée d'Orient] qu'il ne pouvait pas compter sur le supplément de six divisions nouvelles qu'il demandait (JOFFRE, Mém., t. 2, 1931, p. 292).
SYNT. Faire un supplément d'enquête; ordonner un supplément d'information; fournir un supplément de preuves; demander un supplément de crédit; prévoir un supplément de dépense; assurer un supplément de production; attendre (de qqc.) un supplément de profit; percevoir un supplément de rémunération; tirer (de qqc.) un supplément de ressources; apporter un supplément de confort; engager un supplément de personnel; exiger un supplément de temps.
♦ [Avec adj. ou subst. en appos.] [Les gabiers] avaient fait un supplément de quart d'une heure, à cause des embarcations qu'il avait fallu ressaisir (LOTI, Mon frère Yves, 1883, p. 141). Vallisnieri (1661-1730) apporte sur la même question un supplément considérable de faits nouveaux (J. ROSTAND, Genèse vie, 1943, p. 26).
) P. ext. Accroissement, augmentation. S'il a été vendu deux fonds par le même contrat, et pour un seul et même prix, avec désignation de la mesure de chacun, et qu'il se trouve moins de contenance en l'un et plus en l'autre, on fait compensation jusqu'à due concurrence; et l'action, soit en supplément, soit en diminution du prix, n'a lieu que suivant les règles ci-dessus établies (Code civil, 1804, art. 1623, p. 299).
b) Loc. adj. De supplément. Qui s'ajoute à la quantité habituelle, à la quantité antérieure. Synon. supplémentaire, de plus. Servi là par une cuisinière et par un valet de chambre, il louait deux domestiques de supplément (...) quand il festoyait des amis politiques, des gens à éblouir (BALZAC, Cous. Bette, 1846, p. 109):
Quand tous les chromosomes sont en surnombre, c'est-à-dire quand l'individu porte tout un génome de supplément, ou même quand il en porte plusieurs, les rapports mutuels des gènes ne sont point troublés; et l'organisme ne diffère du type normal que par sa plus grande taille.
CUÉNOT, J. ROSTAND, Introd. génét., 1936, p. 53.
c) Loc. adv.
) En supplément. En plus. Dieu n'a pas révélé le nombre raisonnable des étreintes conjugales, mais c'est justement là où il attend sa créature. Tout ce qu'on prend en supplément se paie cher sur la terre comme au ciel, et surtout sur la terre (AYMÉ, Jument, 1933, p. 210).
En supplément de + subst. Pour les antichars, 36 pièces avec munitions, en supplément de celles qui existent ou arrivent, seraient nécessaires dans un court délai (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p. 391).
) Par supplément (vieilli). Même sens. [En continuant de lire l'affiche,] je vis qu'on nous promettait, par supplément, l'ouverture de l'opéra d'Elisca (JOUY, Hermite, t. 4, 1813, p. 243).
2. Ce que l'on ajoute, ce qui s'ajoute effectivement; l'objet du procès.
a) Prestation qui s'ajoute à la prestation de base et qui entraîne éventuellement
) une augmentation du coût (généralement dans le domaine de la restauration). Dessert, vin en supplément. S'interrompant, se tournant vers le garçon de service:Pierre, je ne puis pas avaler le bœuf, vous savez... Dites donc qu'on me fasse un petit supplément, une omelette, hein! et moelleuse, s'il est possible! (ZOLA, Bonh. dames, 1883, p. 551). Le client (...) dépense volontiers. Les vins fins ou supposés tels, les suppléments les plus chers (CAMUS, Peste, 1947, p. 1315).
En partic. Pour les sportifs, les suppléments alimentaires nécessaires seront principalement les sucres, les amidons, ainsi que les vitamines C et B (R. LALANNE, Alim. hum., 1942, p. 51).
) un accroissement de rémunération, de revenu. La femme de ménage, Hortense, elle venait qu'une heure le tantôt et puis deux heures après dîner. Toute la journée elle servait dans une épicerie (...) chez nous elle faisait un supplément (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 366).
b) ) Somme d'argent à débourser pour des prestations dont le paiement n'était pas compris dans le prix de base. Une excellente nourriture... Des prix forts modestes... Pas de suppléments, ni de suprises!... (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 238). Vous pourrez même, sans supplément aucun, faire escale au lieu qui vous plaira (Le Figaro, 19-20 janv. 1952, p. 3, col. 1-2).
TRANSP. Taxe à acquitter pour pouvoir emprunter certains trains ou bénéficier de certaines installations. Trains rapides à suppléments (DEFERT, Pol. tour Fr., 1960, p. 81). P. méton. Titre qui en atteste le paiement. Nous avons l'honneur de vous faire parvenir (...) deux billets de première classe Paris-Londres, via Calais-Douvres, et les suppléments ci-inclus de cabine et pullman (MALÈGUE, Augustin, t. 1, 1933, p. 365).
— [Avec compl. prép. précisant le motif du débours] Il avait eu à payer un supplément de bagages (...) et il ne lui était pas resté un sol (GONCOURT, Journal, 1886, p. 604).
) Somme d'argent qui s'ajoute à un avoir, à un salaire. Le jeune marquis n'avait retiré de la succession de son père que quinze ou dix-huit mille francs de rente (...) même avec le léger supplément que sa tante y ajoutait en guise d'étrennes, c'était peu de chose pour un homme de son nom (FEUILLET, Honn. d'artiste, 1890, p. 3). Étiennette: (...) Je m'en suis bien tirée, n'est-ce pas? Marceline: Oui, oui, merci. Vous trouverez votre petit supplément à la fin du mois (ACHARD, J. de la lune, 1929, II, 5, p. 18). V. anse ex. 5.
LÉGISL. SOC. Indemnité complémentaire versée avec le salaire de base. À Paris et dans les communes de la Seine, l'indemnité de logement est remplacée par un supplément communal (Encyclop. éduc., 1960, p. 110).
Supplément familial de traitement. Rémunération additionnelle versée à un agent, en fonction du nombre de ses enfants. Le supplément familial (décret 21 mai 1955). Il se compose:d'un élément fixe pour un enfant: 6 000 f par an, pour deux enfants: 9 000 f par an (...). D'un élément proportionnel. Un pourcentage est applicable à la portion du traitement de base à prendre en considération (Encyclop. éduc., 1960, p. 301).
c) ) Publication annexe d'un livre, d'un journal. Synon. appendice, complément. Supplément hebdomaire, mensuel (d'un journal); supplément d'un dictionnaire; publier, faire paraître un supplément. Il criait (...) des vers de Heredia, de Sully Prudhomme, de Leconte de Lisle, tous ceux à qui les morceaux choisis de Marcou conféraient la notoriété, dans un supplément en petits caractères consacré à la poésie contemporaine (MALÈGUE, Augustin, t. 1, 1933, p. 87). Ce fut assez l'idée de l'époque pour que l'Assemblée Nationale [adoptât] (...) en 1850 un amendement de M. de Riancey, frappant d'un timbre tout roman-feuilleton publié dans un journal ou dans un supplément (MORIENVAL, Créateurs gde presse, 1934, p. 68).
♦ [Avec compl. prép. désignant l'ouvrage] Supplément de. Picart tenait sous ses coudes les gravures du Supplément illustré du Petit Journal (HAMP, Champagne, 1909, p. 119). [Mon père] le fit entrer au Figaro, dont il rédigea le supplément littéraire (L. DAUDET, Brév. journ., 1936, p. 130). Supplément à. En vue de saisir la différence de « mentalité » entre les anciens chercheurs et les nouveaux, on peut comparer le Dictionnaire de la Bible de Vigouroux (Letouzey et Ané, 1903) avec le Supplément au Dictionnaire de la Bible de Pirot, Robert, Cazelles, fasc. XXVIII paru (Letouzey et Ané) (Philos., Relig., 1957, p. 48-16). Le supplément au catalogue général [de la Bibliothèque Nationale de Paris] se présente actuellement sur fiches (L'Hist. et ses méth., 1961, p. 1095).
En compos. Son supplément-magazine du dimanche [du « Matin »] avec ses photos couleurs, ses reportages, ses enquêtes, ses jeux (Le Nouvel Observateur, 13 août 1979, p. 62).
P. méton. L'équipe, l'entreprise qui publie le supplément. Bonnetain ne nous cache pas que, de par Zola, il sera fichu à la porte du Supplément du Figaro avant deux mois (GONCOURT, Journal, 1888, p. 768).
) P. anal. Le lied a été publié, pour la première fois, comme supplément musical à la Wiener Zeitschrift für Kunst du 31 mars 1818 (ROLLAND, Beethoven, t. 1, 1937, p. 188). Le texte de l'accord et du supplément à cet accord (...) sera mis immédiatement en application par les autorités militaires françaises qu'il concerne (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p. 459).
REM. Supplémentation, subst. fém., méd. Apport de nutriments destinés à améliorer la qualité du régime alimentaire d'une population donnée. [En Chine] sévit la maladie de Keshan, cardiomyopathie fatale touchant plusieurs millions de Chinois vivant dans une zone où le sol est très pauvre en sélénium. Cette maladie a régressé en partie, depuis les années 1980, grâce à une supplémentation en sélénium (Le Journal du CNRS, juin 1988, p. 9, col. 3).
Prononc. et Orth. :[]. Ac. 1694, 1718: supplement, dep. 1740: -plé-. Étymol. et Hist. 1. 1313 en faisant plain supploiement de « fourniture complète » (A.N. JJ 49, f° 55 v° ds GDF. Compl.); 2. 1332 en suppleement de « en exécution de » (A.N. JJ 61, f° 37 v°, ibid.); 3. 1361 suppleement « ce qu'on ajoute à une chose déjà complète » (ORESME ds MEUNIER, p. 202); 4. 1541 supplyement « ce qui joue le rôle de, remplace » (CALVIN, Instit. de la religion chrestienne, éd. J. D. Benoit, l. 3, chap. 5, p. 147); 5. a) 1627 « partie qu'on ajoute à un ouvrage pour le compléter » (PEIRESC, Let., V, p. 249 ds QUEM. DDL t. 21); b) 1835 « brochures ou fascicules annexés à une publication » (Ac.); 6. 1690 « ce qui est fourni en complément pour rétablir une égalité » (FUR.); 7. 1765 géom. supplément d'un arc (Encyclop.); 1793 supplément d'un angle (SCHWAN, Nouv. dict. de la lang. fr. et all., p. 458); 8. 1799 « somme que l'usager doit verser en plus pour obtenir un bien ou un service supplémentaire » (PIGAULT-LEBRUN, Angélique et Jeanneton de la place Maubert, p. 89 ds QUEM. DDL t. 21); 1835 « coupon qui atteste le paiement de cette somme supplémentaire » (Ac.); 9. 1872 en supplément (LITTRÉ). Empr. au lat. supplementum « fait de compléter », « complément », avec infl. de suppléer pour les formes les plus anciennes. Fréq. abs. littér.:400. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 513, b) 293; XXe s.: a) 558, b) 770.
DÉR. Supplémenter, verbe trans. a) ) Littér., rare. Supplémenter qqc.1 par qqc.2 Pourvoir en supplément quelque chose de quelque chose; ajouter en supplément quelque chose à quelque chose. Une petite taille supplémentée par de hauts talons. Maman désirerait se confesser, lui dit-elle de la voix respectueuse et sourde qu'elle eût prise pour se confesser elle-même. Mais il répondit simplement:« Pax huic domi », ce qu'il supplémenta au bout de quelques secondes par cet autre souhait latin:« Et omnibus inhabitantibus in ea » (MALÈGUE, Augustin, t. 2, 1933, p. 324). Empl. pronom. passif. Les maisons clairsemées se supplémentaient d'immenses portails rougeâtres ayant l'air d'accessoires. Pareils aux post-scriptum des lettres ils contenaient cependant l'essentiel, à en juger par les haquets à tonneaux des terres vinicoles qui stationnaient devant eux (MALÈGUE, Augustin, t. 2, 1933, p. 271). ) Au part. passé adj. Qui est pourvu d'un supplément. Il ne s'agit que d'un rangement des matières un peu différent, et portant surtout sur les dimanches ordinaires, afin de mettre le livre de chant en concordance avec le sacramentaire « supplémenté » (GASTOUÉ, Orig. chant romain, 1907, p. 91). En partic. [Corresp. à supplémentation] Aliment supplémenté. Aliment pourvu d'adjonctions destinées à en améliorer la qualité (d'apr. QUILLET Suppl. 1971). b) [Corresp. à supra B 2 b ] ) Transp. Supplémenter un billet. Ajouter au prix d'un billet le paiement d'une taxe supplémentaire autorisant le possesseur à occuper une place dans une catégorie supérieure à celle qui était initialement prévue. (Dict. XXe s.). Supplémenter un voyageur. Lui faire payer un supplément (Dict. XXe s.). ) Part. passé adj. Qui est justiciable du paiement d'un supplément. « Voulez-vous choisir votre menu? » Il me tend la carte: j'ai droit à un hors-d'œuvre au choix: cinq rondelles de saucisson ou des radis ou des crevettes grises ou un ravier de céleri rémoulade. Les escargots de Bourgogne sont supplémentés (SARTRE, Nausée, 1938, p. 136). [], (il) supplémente [-]. 1res attest. 1845 « affecter d'un supplément » (RICHARD), 1945 « ajouter une taxe supplémentaire à un billet » (SARTRE, Sursis, p. 103); de supplément, dés. -er.
BBG. — CHAUTARD Vie étrange Argot 1931, p. 550. — QUEM. DDL t. 11.

supplément [syplemɑ̃] n. m.
ÉTYM. 1370, suppleement; déb. XIVe, en suppleement de « en exécution de »; supploiement, 1313, puis suppliement; lat. supplementum, de supplere « suppléer ».
1 Ce qui est ajouté à (qqch.) pour compléter ( Complément), rendre égal. Addition, ajoutage, comble (I., 1.). || Supplément d'échange, de partage. Soulte; appoint, subrécot (vx).
2 (XVIe, Calvin). Vx. Ce qui supplée à…; ce qui remplace, joue le rôle de… (en complétant). Suppléer (II.). || Par supplément : pour suppléer à… (→ Autrui, cit. 16). || Bien que supplément obligé aux lois…, le duel est affreux (→ Honneur, cit. 9).
3 Ce qui est ajouté à une chose déjà complète; addition extérieure (par oppos. à complément, addition intérieure). Côté (à côté), rabiot (cit. 3), surplus. || Ajouter un supplément de cent mille francs à une somme (→ Main, cit. 63). || Supplément de traitement (→ Desservant, cit. 2), de salaire, sous forme de prime, de gratification, de frais de représentation, d'avantages en nature, etc. Rallonge (fam.).Un supplément de loisir (→ Machinisme, cit. 1). || Un supplément de travail. Surcroît.Un supplément d'information.
4 (1777, in D. D. L.). Dans un tarif (transports, théâtre, etc.), Somme payée en plus pour obtenir un bien ou un service supplémentaire, pour passer à une classe supérieure, etc.; titre (billet, ticket) qui atteste le paiement d'un tel supplément. || Supplément de première classe, en chemin de fer. || Supplément exigé sur certains trains rapides. || Train avec supplément. || Supplément pour excédent de bagages.Supplément au menu, au prix fixe, dans un restaurant. || Filet au poivre : supplément, 20 francs. || Supplément au prix d'un plat, d'une consommation.Ellipt. || Supplément beurre, supplément changement de garniture.
1 Capet osa demander une augmentation. Aussitôt, ce supplément fut accordé à mi-voix, d'un geste discret (…)
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, p. 83.
1.1 Bien souvent, parmi nos clients, il en vient, ce n'est pas le gratin… Une coupe de cheveux et ça s'en va. Nous, n'est-ce pas, le vrai bénéfice, c'est surtout dans les suppléments.
M. Aymé, Travelingue, p. 253.
5 (1627, in D. D. L.). Ce qui est ajouté (à un livre, à une publication), d'abord pour suppléer ce qui manquait, et, par ext., pour toute autre raison. Addenda, appendice. || Supplément illustré à un journal, une revue.Le supplément d'un dictionnaire.Littér. || Le Supplément au voyage de Bougainville, de Diderot.
2 Le titre de Supplément que je donne à mon travail indique suffisamment quel a été mon objet en le composant. Ce ne sont pas des corrections, ce sont des additions (…)
Littré, Dict., Suppl., Préface.
6 (V. 1765). Géom. Ce qu'il faut ajouter à un angle pour égaler deux angles droits (180 degrés).
7 Loc. (Aux sens 3, 4). En supplément : en plus, en sus (d'un nombre prescrit, fixé, indiqué; d'une quantité). || Vin en supplément (au restaurant). || La boisson n'est pas incluse, elle est en supplément.
CONTR. Remise; réduction.
DÉR. Supplémentaire, supplémenter.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Supplement — may refer to: * Dietary supplement * Bodybuilding supplement * Supplement, one of a pair of supplementary angles, considered relative to the other * Supplement (publishing) * A role playing or tabletop game supplement, see expansion pack …   Wikipedia

  • Supplement — Sn Ergänzungsband per. Wortschatz fach. (16. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus l. supplēmentum, zu l. supplēre ergänzen, wieder vollmachen , zu l. plēnus voll . Adjektiv: supplementär.    Ebenso nndl. supplement, ne. supplement, nfrz. supplément,… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • supplément — Supplément. s. m. v. Ce qu on donne pour suppléer. On luy a donné tant en argent pour supplément, pour supplément de partage. supplément de dot. supplément de finances. On dit aussi, Le supplément d un autheur, d un livre, pour dire, Ce qu on a… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Supplement — (aus lateinisch supplementum, französisch supplément, englisch supplement) bedeutet allgemein „Ergänzung“. Als Supplement bezeichnet man: im Buchwesen eine ergänzende Veröffentlichung zu einem abgeschlossenen Buch oder einer abgeschlossenen… …   Deutsch Wikipedia

  • Supplement — Sup ple*ment, n. [F. suppl[ e]ment, L. supplementum, fr. supplere to fill up. See {Supply}, v. t.] 1. That which supplies a deficiency, or meets a want; a store; a supply. [Obs.] Chapman. [1913 Webster] 2. That which fills up, completes, or makes …   The Collaborative International Dictionary of English

  • supplement — I verb add, add to, amend, amplify, augment, bolster, broaden, buttress, complement, contribute to, enhance, enlarge, enrich, expand, fortify, improve, increase, lengthen, magnify, reinforce, strengthen, subsidize, superadd, widen II index accrue …   Law dictionary

  • supplement — n 1 *complement 2 *appendix, addendum, addenda supplement vb complement (see under COMPLEMENT n) Analogous words: *improve, better: heighten, enhance, aggravate, * …   New Dictionary of Synonyms

  • supplement — [n] something added added feature*, addendum, addition, additive, appendix, bell*, bells and whistles*, codicil, complement, continuation, extra, insert, option, postscript, pullout, rider, sequel, spin off*, subsidiary; concepts 270,824 Ant.… …   New thesaurus

  • supplement — ► NOUN 1) a thing added to something else to enhance or complete it. 2) a separate section added to a newspaper or periodical. 3) an additional charge payable for an extra service or facility. ► VERB ▪ provide a supplement for. DERIVATIVES… …   English terms dictionary

  • supplement — [sup′lə mənt; ] for v. [, sup′ləment΄] n. [ME < L supplementum < supplere: see SUPPLY1] 1. something added, esp. to make up for a lack or deficiency 2. a section added to a book or the like to give additional information, correct errors in… …   English World dictionary